Championnats de France à Montlouis (37)

  Francia.gif


15 octobre 2012

Qualifié de justesse cette année pour le championnat de France par équipe de club de tir en campagne, Ardin présentait cette année une équipe.

Grâce au concours de Candé, l’équipe hommes avait réussi à sauver sa place parmi les 38 premières équipes hommes de club de tir en campagne en France. Réaliser plus de 950 points n’est pas à la portée de tous les clubs et cette sélection, difficile, représente pour notre petit club bien des efforts aussi bien sur le plan sportif que sur le plan financier.

Habitué maintenant depuis de longues années à cette compétition, le club présentait cette année encore, une équipe inédite. En effet, avec Fabienne comme capitaine d’équipe, les trois tireurs (une arme différente obligatoire) étaient Nicolas en barebow, Fabien en compound et Christophe en classique.

Steve, présent et performant à tous les concours de sélection, fût tout au long de l’année un remplaçant de luxe en cas de défaillance de Nicolas. Malheureusement, l’équipe ne pouvait comprendre que 3 tireurs…

Le « petit » nouveau de l’équipe était sans nul doute Nicolas qui, pour sa première année de compétition, découvrait à cette occasion son premier championnat de France.

Fabien, barebow il y a 2 ans, tirait cette année en compound pour, comme la dernière fois, permettre au club de présenter une équipe.

Christophe avait laissé le compound pour reprendre son classique.

La stratégie mise en place par notre capitaine et approuvée par tous était simple : Christophe prenait ses repères pour estimer les distances et tirait en premier. Fabien devait poursuivre et enfin Nicolas tirait le dernier au piquet bleu.

Le vendredi, le tirage au sort nous avait désignés avec l’équipe de Suresnes pour débuter le concours à la cible 6.

Le lendemain donc, après les présentations d’usage, le capitaine de Suresnes nous confiait que la première chose qu’il avait faite en rentrant à l’hôtel la veille était de regarder sur Internet pour savoir « qui », «quoi », « comment », « ou » était Ardin ?

Une commune du Poitou Charentes de 1200 habitants environ… Merci Wikipédia !

Cette première cible, la 6, bien négociée, était idéale pour nous mettre en jambes : une gaz à environ 24 mètres, presque à plat, en sous-bois mais assez bien éclairée.

Les cibles s’enchainaient et progressivement, malgré la présence de Gérard Douis à Suresnes (ancien archer olympique, détenteur de nombreux records de France…), Ardin prenait l’ascendant sur son vis-à-vis du jour pour compter finalement 25 points d’avance.

Classé 28ème la première journée, l’essentiel était assuré pour l’équipe : faire mieux que son classement national (37ème). Une première journée donc bien réussie selon nos capacités, passée avec une équipe de Suresnes très agréable et conviviale. L’occasion aussi pour Gérard Douis de se rappeler quelques bons souvenirs avec Francis, le père de Fabienne.

La deuxième journée, commençait très bien !!!! A 6H05, un petit arrêt (heureusement sans conséquence) pour présenter papiers et autres formalités aux forces de l’ordre à Coulonges et c’était parti pour un trajet sous des trombes d’eau !!!!

Si la veille le temps avait été assez clément, la seconde journée réservait de beaux moments. En alerte orange pour la pluie et le vent, le club de Montlouis pouvait s’attendre à tout moment à l’annulation de la compétition de la part de la Préfecture.

C’est donc sous des litres d’eaux que l’équipe montait le matériel et rejoignait le terrain d’entraînement… et surtout le tivoli salvateur de l’organisateur. Après de longues minutes d’attente, il fallait y aller. Parapluie ouvert d’une main, l’arc de l’autre et les pieds dans la boue, on arrivait après 10 minutes de marche devant notre première cible. Et là, accompagné d’un arbitre et de l’équipe d’Auxerre (notre vis-à-vis du jour) ce fût une longue attente. Interminable.

Chacun recroquevillé sous son pépin, on attendait les ordres. Environ 20 minutes plus tard, notre arbitre recevait un message et nous donnait le signal de départ. On n’avait pas fait tout cela pour rien ! Tirer une seule flèche par cible (12 à faire) ça se mérite !

Notre première cible, une 60 cm à 45 mètres nous faisait face. Enfin pas vraiment face car en fort dévers et au bout d’une allée d’arbres, on la distinguait à peine entre les gouttes qui formaient un rideau de pluie. Peu importe, on l’avait tirée la veille à 53 mètres sur un blason de 80 cm et on l’avait très bien réussie !

Incapable de voir aux jumelles, on ne pouvait même pas entendre les impacts en cible tellement le bruit de l’eau et du vent masquait tout l’environnement. Arrivés en cible, bien mauvaise surprise : Christophe avait fait une belle paille, pas très loin de la flèche à Nicolas. Seul Fabien de notre équipe avait tiré en cible : 3 points. Joli départ et déjà 7 points de retard sur Auxerre qui nous servait de base pour éviter la dernière place…

Nicolas, en peine avec ses repères au visage sur les premières flèches, prenait l’eau à plein nez… (Spéciale dédicace pour Nico…)

Après plusieurs cibles, l’équipe retrouvait quelques sensations mais restait encore à plus de 10 points derrière Auxerre. C’est très progressivement que l’on revenait à seulement 4 points avant la dernière cible, le birdie 20 mètres.

Auxerre tirait en premier : 3 pour le compound, 1 pour le classique et une paille pour le barebow. Tout devenait possible surtout que Nicolas, qui tirait en premier sur les birdies, plantait un superbe 4 au piquet bleu. Fabien enchainait lui aussi avec un 4. Egalité, avant la dernière flèche de Christophe. Après quelques hésitations, un 5 clôturait la journée et la saison campagne 2012 du club d’Ardin.

Encore une fois, ce championnat de France par équipe sera pour Ardin une vitrine importante aux yeux de beaucoup mais aussi une série de bons souvenirs, aussi bien sportifs qu’humains.

Christophe 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×